G-XLREMSRW8N

Nexx360 lance AdImpact, une extension Chrome qui permet aux éditeurs d’évaluer la consommation de bande passante des requêtes header bidding

Durée de lecture : 2 minutes

Nexx360, solution programmatique dans le cloud, annonce le lancement d’AdImpact, une extension disponible gratuitement sur Chrome pour donner aux éditeurs plusieurs métriques liées au header bidding : les SSP appelés, les requêtes émises et la bande-passante identifiée transitant par le navigateur de la visite. Une calculette carbone permet également d’estimer l’impact CO2 de cette bande-passante, en fonction du référentiel (Ademe, société spécialisée, méthodologie interne, etc.) choisi par l’utilisateur. Enfin, AdImpact estime les avantages que Nexx360 (server-side) pourrait apporter à l’éditeur par rapport à son paramétrage actuel (généralement en client-side).


Mesurer l’impact du header bidding pour mieux agir

Pour permettre aux éditeurs d’être mieux informés sur les impacts du header bidding sur leur pages web, Nexx360 a développé une extension désormais disponible sur Chrome. Cet outil scanne les appels publicitaires d’une page Web choisie par l’utilisateur de l’extension pour lui fournir en temps réel les métriques suivantes :

  • Une estimation la plus précise possible du nombre de partenaires programmatiques appelés et identifiés dans la compétition header bidding,
  • La bande passante transitant pour chacun de ces appels (le volume de bytes),
  • Une calculette pour estimer l’impact carbone potentiel généré par la bande passante consommée lors des échanges réalisés sur le device de l’internaute. Pour obtenir un résultat, l’éditeur peut adopter le référentiel de son choix (interne, issue de sociétés spécialisées, Ademe, etc.) en renseignant un nombre de gCO2e par gigabytes.
  • Une analyse détaillée peut ensuite être téléchargée, permettant à l’utilisateur d’avoir une lecture agrégée de ces différentes métriques.

Conseils pour réaliser un test sur une URL

Privilégier les pages articles plutôt que les home pages qui intègrent moins de publicités. 

Analyser plusieurs pages, sur plusieurs types d’appareils, à différents moments de la journée et de la semaine. Les résultats obtenus sont liés à un instant T et divergent d’un utilisateur à l’autre.

Limitations de l’outil à prendre en considération :

  • Les données d’Adimpact sont génériques et mises à disposition à titre informatif. De nombreux paramètres et événements peuvent avoir un impact sur leur fiabilité.
  • Les résultats ne prennent en compte que le trafic sur le navigateur Chrome, dans le contexte particulier de l’utilisateur de l’extension.
  • Dans certains cas, la bande passante d’un SSP peut regrouper celle issue de ses propres activités et celles de bidders opérant sous alias.
  • AdImpact recharge la page avant de l’auditer, ce qui réduit le nombre de publicités visibles. La mesure est donc très légèrement sous-pondérée.

« Mesurer permet de mieux comprendre et mieux contrôler une situation, avant de prendre des initiatives concrètes. Dans un premier temps, nous avons développé AdImpact pour prouver facilement à nos interlocuteurs l’intérêt du server-side. Nous l’ouvrons aujourd’hui au plus grand nombre pour apporter une solution aux éditeurs qui cherchent à identifier des axes d’optimisation pour de meilleures performances business et technique. Nous y ajoutons une calculette carbone qui peut contribuer à la compréhension du puzzle de cette chaîne programmatique complexe, bien que cette question ne se restreigne pas à la bande passante transitant par le navigateur. »

André Baden-Semper, CEO & co-fondateur de Nexx360

 

Trouver l’équilibre entre les intégrations client-side et server-side

Le header bidding est apparu lorsque les navigations étaient principalement réalisées via l’Internet fixe (câble ou Wifi). Cette solution a rapidement conquis les éditeurs qui, pour en tirer le meilleur parti, se connectent à de nombreux SSP dans l’objectif d’augmenter la pression acheteuse sur leur inventaire. Ce mode de commercialisation est traditionnellement intégré client-side, ce qui signifie que le traitement des enchères a lieu dans le navigateur du device de l’internaute. Or, ce processus peut participer considérablement au ralentissement de la vitesse de chargement des pages Web puisque les nombreuses requêtes envoyées aux différents partenaires impliquent une consommation importante de ressources informatiques sur le device de l’internaute. Ce ralentissement peut engendrer une baisse des positions SEO (core web vitals) et donc une baisse de trafic, ainsi qu’une réduction de l’efficacité publicitaire à la suite d’une expérience dégradée (baisse de la visibilité, taux de clics…). 

Pour préserver les performances de leurs sites Web, les éditeurs peuvent donc opter pour deux types de solution. La première est la réduction du nombre de Sell-Side Platforms (SSP) intégré à la compétition.

Cependant, cette stratégie restreint la concurrence et donc les opportunités de vendre au meilleur prix. La seconde consiste à équilibrer la gestion des flux entre le client-side et le server-side. En effet, le server-side déporte les requêtes programmatiques dans des serveurs spécifiques, ce qui évite de surcharger le device des internautes de requêtes publicitaires.

C’est sur cette seconde solution que s’appuie Nexx360 Programmatic Cloud. Son intégration server-side permet aux éditeurs de maximiser les connexions avec leurs partenaires SSP pour augmenter leur yield, sans ralentir le chargement des pages Web. Pour compléter cette démarche, Nexx360 peut proposer à l’éditeur en toute transparence de réduire le nombre de requêtes envoyées aux différents partenaires au travers une logique de throttling décidées et maîtrisées par lui-même sur les inventaires peu performants. Il maximise ainsi son yield tout en conservant une certaine sobriété.

 

Ne manquez pas notre newsletter exclusive !